0

Catégorie : Expositions

Exposition « Horizons multiples » de JeanWehr

Nouvel évènement à l’Espace TSM ! 
C’est une nouvelle exposition qui va voir le jour dès le 8 mars prochain.

Pour la première fois, l’artiste chaux-de-fonnier Jeanwehr – de son vrai nom Jean-François Wehrli – dévoile ses œuvres au public.

Une invitation à voyager à travers des paysages imaginaires, empreints d’une harmonie que dégagent les teintes choisies.

Les œuvres de Jeanwehr emmènent le visiteur vers des horizons multiples, souvent sereins, presque lunaires, ponctués de touches qui interpellent l’œil. Seuls quelques traits verticaux emportent le regard vers le ciel aux nuances douces… ou plus vives. D’autres œuvres, parmi les plus récentes, sont animées d’une vie où formes, couleurs, textures se font plus «éclatées», plus déstructurées.

L’artiste ne veut rien imposer. Ses créations se veulent une suggestion au rêve et à la déambulation à travers des univers où les nuances du jaune, du rouge, du bleu, du vert jouent entre elles pour façonner un monde vivant et spontané.

A chacune et à chacun de se l’approprier !

Les horaires de l’exposition en présence de l’artiste sont les suivants :

8 mars 2019 de 16h00 20h00 et les 9-10 / 14-15-16-17 mars 2019 de 14h00 à 19h00.

L’entrée est libre.

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur l’exposition mais aussi sur l’artiste en vous dirigeant sur son site web.

www.jeanwehr.ch 

Exposition du peintre Roger Montandon

Peintre, dessinateur, metteur en scène, journaliste, écrivain, poète.
Une exposition des œuvres de l’artiste Roger Montandon sera proposée du 27 octobre au 18 novembre à l’Espace TSM.

Les heures d’ouvertures sont du mercredi au samedi de 14h à 20h et l’entrée est libre.

« C’est en essayant de copier la chaise qui se trouvait en face de mon lit de malade que j’ai repris contact avec le réel.» Dans la grande crise de sa vie en 1956, Roger Montandon exprime ainsi le geste initiatique que constitue pour lui le fait de commencer à dessiner le monde autour de lui, alors qu’il est journaliste, rédacteur proche du communisme, auteur de pièces de théâtre et poète avant de se lancer, à partir de ce moment-là, dans l’aventure de la peinture. Elle le conduira à Paris, où il se consacre dès les années 60 à cette approche «transfigurative » du monde, à contre-courant par rapport au triomphe de l’abstraction de cette époque. À Montparnasse, il renoue son amitié avec Alberto Giacometti et d’autres peintres de ce quartier d’artistes autour de la fameuse « Ruche » et fréquente l’intelligentsia de la rive gauche. Dans les années 1970, il devient le metteur en scène de Zouc et l’accompagne dans ses grands succès, expérience qui laissera derrière elle de très nombreux portraits de la comédienne jurassienne. Excellent dessinateur et peintre, notre artiste réaliste se consacre aux choses simples, aux Natures, aux Scènes de bistrot, aux Portraits, remarquables, de ses collègues et amis, sans parler des innombrables « Portraits de chaises » qui ont été pour lui le point de départ ! Mais, finalement, peu importent les sujets, dit-il, pourvu « qu’on ait, soit-elle infime, la perception d’une nouvelle ouverture dans notre rapport au réel ». Personnalité discrète, il expose pourtant régulièrement avec succès, à la Galerie Henriette Gomès notamment, presque jusqu’à la fin de sa vie qu’il quitte à quatrevingt-sept ans.